Grand Nancy

Groupe Majoritaire

Expression politique - Groupe Majoritaire

Les textes d'expression politique ci-dessous n'engagent que leurs auteurs.

 

Vidéosurveillance… ou pas ? 

 

Dans notre programme (élections municipales de 2014), nous avons mis en exergue l'importance de la sécurité pour notre commune et proposé un ensemble de mesures concrètes.

Soucieux de respecter notre engagement malgré un contexte économique dégradé pour les collectivités, nous avons procédé rapidement à l’embauche d’un deuxième policier municipal qui renforce une présence physique déjà existante sur le terrain. Ce nouveau poste a aussi permis l’organisation de patrouilles nocturnes.

Par ailleurs,  le 27 janvier 2016 dernier,  une réunion publique  portant sur le dispositif « Voisins Solidaires et Attentifs » a eu lieu. L'Adjoint à la Sécurité, la Police Nationale, la Police Municipale et Monsieur le Maire ont pu échanger et expliquer l'objet et l'intérêt de cette démarche qui se mettra en place dans un premier temps dans le quartier des 5 Fontaines et les rues environnantes,  puis sera aux autres quartiers.

En parallèle,  des études avec la Communauté Urbaine du Grand Nancy ont été menées pour l’installation de caméras de vidéosurveillance. Cette question a été portée à l’ordre du jour du conseil municipal en date du 27 janvier 2016 et a été adoptée à la majorité des voix avec 5 votes "contre" de la part de la minorité.

Notre opposition s’est en effet opposée à la mise en place de caméras mettant en avant leur coût et leur inutilité dans la résolution d'affaires, tout enreprenant des argumentaires décrits par Orwell en 1984 ... Rassurez vous Mesdames et Messieurs de la minorité, Laneuveville n’a pas vocation à devenir Big Brother !

En revanche, filmer des axes stratégiques a un intérêt dissuasif et permet aussi de procéder à des arrestations comme le mois dernier à Nancy (article de l’Est Républicain du 28 janvier 2016 ci-dessous). Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur l'expérience et les résultats de communes voisines telles que Varangeville, Heillecourt, Ludres …

Quant au coût, nous avons voté une ouverture de programme et les crédits affectés ne seront pas nécessairement tous dépensés : il s'agit d’une "réserve budgétaire". Il n'y a donc pas lieu de créer une polémique alors notre objectif est de mettre en œuvre le programme et les idées pour lesquels nous avons été élus tout en prenant en compte les nouvelles données économiques. Celles-ci nous conduisent à être prudents et à avancer progressivement dans nos démarches afin de s'assurer du bien fondé de chaque dépense en tenant compte des résultats attendus.

 

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés.